• Fanny

L’estime de soi, comment accompagner son enfant ?

Mis à jour : mars 8

L’estime de soi se définit comme le regard que j’ai sur ce que je suis. L’estime de soi se construit pendant l’enfance, puis évolue en fonction des différentes expériences vécues tout au long de la vie.


Mais qu’est-ce que l’estime de soi positive ? C’est de s’accepter tout en ayant conscience de ses forces et de ses limites. Les parents ont une place de choix pour accompagner leur enfant dans la perception qu’il va avoir de lui-même.


Cela dit, comment aider son enfant ?


Voici quelques pistes :


· Le responsabiliser : lui confier une tâche du quotidien va lui permettre de se sentir utile, ou encore lui laisser le choix des vêtements qu’il portera aujourd’hui.


· Être présent et attentif : instaurer un temps de partage qui peut être quotidien ou hebdomadaire, temps pendant lequel vous êtes uniquement disponible pour lui, afin d’échanger ou de partager une activité. Votre enfant comprendra alors qu’il compte pour vous.


· L’importance de l’erreur : lui expliquer que tout le monde fait des erreurs, vous également. Les erreurs sont incontournables et nécessaires dans l’apprentissage.


· Le valoriser au-delà du résultat : que ce soit parce qu’il a pris une initiative ou parce qu’il a été persévérant.


· La prise de conscience : lui faire remarquer qu’il maîtrise telle ou telle chose. Pour autant, ne pas nier ou appuyer sur ses limites mais les constater.


· L’encourager à aller au-delà de ses limites et à relever des défis à sa mesure.


· Instaurer un climat de confiance : lui faire comprendre qu’il peut s’exprimer librement sans qu’il soit jugé ou raillé. Par exemple, ses confidences ne seront pas répétées à toute la famille.


· Eviter le « ce n’est pas grave »: celui que l’on dit lorsque notre enfant pleure pour quelque chose qui ne nous semble pas si important, comme lorsqu’il casse un verre par exemple. Pour l’enfant, sa réaction est juste, le « ce n’est pas grave » vient balayer ce qu’il ressent. Dans cette situation, il se sent peut-être coupable, peut-être a-t-il peur de la sanction ou tout simplement il est triste parce que c’était son verre préféré.


· Eviter le « ne pleure pas » : il part d’une bonne intention comme le « ce n’est pas grave » mais si à ce moment précis il a envie de pleurer, qu’il pleure. La tristesse est là, elle doit sortir.


· Le « je t’aime » inconditionnel : que ce soit verbalement ou par un geste tendre, il est profondément aidant. Par contre, le « je t’aime à condition » est à proscrire.


Une estime de soi positive favorise l’épanouissement et le bien-être. Une estime de soi positive est la résultante de petites actions ou expériences quotidiennes qui vont faire prendre conscience à votre enfant de ses forces et de ses limites.



90 rue de Dunkerque

59 200 Tourcoing

info@pampulilu.fr

06 45 43 77 16

Mentions légales - Données personnelles et cookies 

© 2020 par Fanny Tronczyk. Créé avec Wix.com